Peinture – Toute l’histoire

Depuis de nombreuses années, le personnage de Pikto a évolué au gré des inspirations et des programmes télé, dessins animés et autres productions auxquels il a participé. Voici une petite revue chronologique de ces différentes approches tant graphiques que conceptuelles.

 

1991 Avant Pikto

Avant de créer le personnage Pikto voici le style de tableaux que je peignais en 1991 . Plutôt du style « ligne claire ».

 

 

1997 Les Maitres revisités

Afin de décorer ce salon, tous les tableaux sont des œuvres de grands maitres (Picasso, Klee, Léger), retravaillées pour s’harmoniser entre elles.

Clic pour + d'infos

 

1993« Création » de Pikto.

La réalisation de mes tableaux précédents me prenaient beaucoup de temps. J’y engloutissais mon énergie, mon envie de peindre. J’ai arrêté de peindre pendant 2 ans. J’avais besoin de faire une pause pour trouver une manière de peindre plus vivante, plus énergique, plus efficace.

Des travaux dans ma rue et une petite sculpture africaine m’ont donné la réponse que je cherchais. Il m’est alors apparu comme une évidence de travailler entre ces 2 aspects de la représentation humaine. L’une, originelle, africaine, brute, filiforme liée au matériau de base, le tronc d’arbre. L’autre stylisée, mathématique, froide, technique.

Pikto se situe entre les 2 par sa simplicité, son épure, mais il est vivant, porteur d’émotion et de symbolique. Je pouvais dorénavant dessiner presque aussi vite que quelqu’un qui écrit, les idées n’étaient plus entravées par la lenteur technique, l’inspiration revenait au galop !

 

1993-1994 La boulimie picturale.

Durant ces 2 années, j’ai beaucoup peint et beaucoup dessiné. En voici quelques exemples.

J‘ai de très nombreux carnets de croquis…

Et de nombreuses toiles, des petits formats (17cmx17cm, peinture glycéro sur bois)… aux grandes toiles (240cmx150cm, acrylique sur toile synthétique ou coton)

 

1994-1995 Pikto un coup d’œil, un coup de cœur.

Lors d’une exposition à la maison pour tous Marcel Pagnol, j’ai fait la connaissance de l’association « les amis de la fondation pour l’enfance » qui œuvrait en faveur de la création d’une aire de jeu et d’une ludothèque pour l’hôpital pour enfants Lapeyronie à Montpellier. Je leur ai proposé mon aide grâce à une exposition où les enfants hospitalisés seraient au cœur du projet. L’idée leur a plu. Je suis donc allé à la rencontre de 16 enfants hospitalisés et je leur ai posé 2 questions très simples sur ce qu’ils aimaient ou détestaient. Avec leur réponses, j’ai créé une série de 32 toiles (une « j’aime », une « j’aime pas » pour chacun des 16 enfants).

Clic pour + d'infos

Les toiles ont été exposées dans plusieurs lieux de la région afin de récupérer des fonds par le biais de la vente de cartes postales et de catalogues représentant les œuvres. A l’issue des ces expositions, les toiles ont étés vendues aux enchères. L’ensemble des fonds a été offert par l’association à l’hôpital. Bien sûr, cela n’a pas été suffisant mais avec d’autres associations, le Lion’s Club et le Rotary Club, cela a permis la construction et la finalisation de l’aire de jeu ainsi que de la ludothèque.

 

 

 

 

 

 

1995-1999 Les années télé avec Phaestos

A partir de 1995, j’ai fait la rencontre de François Rouquette avec lequel j’ai tout de suite sympathisé. Il venait de quitter Canal J où il avait travaillé comme réalisateur pendant plusieurs années. Il m’a fait rencontrer la directrice des programmes de Canal J qui a bien apprécié mon travail et a décidé d’utiliser Pikto pour marquer le 10ème anniversaire de la chaine. Ensuite nous avons proposés plusieurs dessins animés et games-show coproduits par la société Phaestos pour laquelle nous travaillions. Lors de ces années, c’est l’infographie qui a remplacée mon pinceau.

 

1999-2010 Les années télé de OnOff à PiktoVision©

De juin 1999 à mars 2010, je me suis associé avec François Rouquette pour créer la sarl OnOff. Nous avons produit de nombreux dessins animés, games-show et magazines, jusqu’à la disparition prématurée de François à 44ans. J’ai créé la société PiktoVision© suite à son décès.

Clic pour + d'infos

2000 Le passage à l’an 2000

Pour le passage à l’an 2000, j’avais entrepris une série de 2000 dessins, tous faits d’un seul trait, sans retouche.

Clic pour + d'infos

Seuls 250 dessins ont pu être finalisés. Ils ont été exposés dans l’École élémentaire Condorcet à Montpellier

 

2006 Les formes Bio

Mon goût pour la nature, s’est concrétisé avec la série Bio. Pikto n’est pas à proprement parler présent dans ces toiles mais la simplicité du trait et les couleurs vives sont là pour rappeler que Pikto n’est pas loin.

Clic pour + d'infos

 

2008-2009 PiktoLve

Après avoir découvert l’extraordinaire travail de Keith Haring au Musée d’Art moderne de Lyon, j’ai décidé de faire une série de dessins ayant pour unique sujet l’Amour. C’est ainsi qu’est né le projet PiktoLve. 500 dessins en rouge et noir, tous au même format, tous au marqueur, tous du premier jet sans retouche. D’abord diffusé sur un blog créé spécialement pour l’occasion, PiktoLve a été exposé dans divers lieux de Montpellier (Galerie PiktoVision, Montpellier 100%, Domaine d’O…).

Clic pour + d'infos

Pour accéder au blog de PiktoLve cliquez ici

 

2010 Je me fais Léger, Léger, Léger…

Parmi les peintres qui m’ont le plus marqués, Fernand Léger est un de ceux qui a eu le plus d’influence.

Voici une petite révérence-référence picturale à cet immense artiste dont je n’ai jamais réussi à voir le musée Fernand Légerà Biot et ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé. 3 fois. Fermé pour travaux. Fermé pour grève. Fermé pour fermeture annuelle sans motif. Arghhhh !!!

Clic pour + d'infos

 

2011 Pikto broie du noir

Depuis sa création, Pikto était noir. Etait-ce du à son « origine » africaine ? En 2011, Pikto change de couleur et dans une moindre mesure, de forme.

Clic pour + d'infos

 

2011 Que la lumière soit … ou ne soit pas !

La galerie PiktoVision© m’a permis d’expérimenter de nouvelles voies picturales. En particulier, l’absence de lumière du jour de certaines salles, pour percevoir les couleurs « exactes » des œuvres.  J’ai ainsi commencé à travailler sur un concept de tableau évolutif en fonction de l’éclairage. Je mélange plusieurs peintures qui apparaissent ou disparaissent en fonction de l’éclairage (naturel, UV…) ou carrément de l’absence d’éclairage (obscurité).

Malheureusement les toiles que je présente ici m’ont été volées lors d’une exposition en plein air au mois d’avril 2011. Si vous les voyez… prévenez moi. Par avance merci.

Clic pour + d'infos